Merci les Bleues !

Trois semaines de bonheur  à suivre vos exploits, peu importe la place, car vous avez la classe!

La finale des Black ferns, les fougères contre le XV féminin de la Rose montre bien que la défaite sous la pluie contre les anglaises n’était pas déshonorante…

Contre les USA vous nous avez donné quelques regrets mais tellement de joie  aussi, on en redemande!

A bientôt et vive le rugby féminin.

Merci les bleues

Photographie prise pendant la demi-finale! Pour paraphraser le grand Charles  » emmêlez-moi! »!

 

L’attente et la tonte!

Coucou les derniers lecteurs de ce blog qui va reprendre de l’activité à la rentrée…

Ce matin, 9.8° à 7 heures, préparation des bébés pour la tonte annuelle, un peu tardive cette année.

Le résultat est parfait et pour moi quelques minutes de complicité affective avec Parka, Réglisse, Mars et Erable, et une petite pensée pour Bounty qui nous regarde du paradis des animaux.

Bel été!Tondus

François Pognon voire Pignon

Un coup de gueule pour renouer avec mon blog!

Ce matin j’écoute RTL pour entendre M. Fillon parler de son programme. Mais à plusieurs reprises il a parlé des rivaux à l’élection et en particulier de M. Macron, en lui donnant comme nom, je cite : « François Macron » ou « Emmanuel Hollande »!

Quand on demande le respect (ce qu’il fait en permanence) on peut aussi, on doit aussi en témoigner… Donc merci François Pognon d’avoir montré un visage aussi méprisant, rendez-vous dans le placard de la politique ou à un dîner avec François Pignon.

Je ne crois pas que la situation de la France permette une telle légèreté. Après l’élection il faudra travailler les uns avec les autres, alors de grâce, essayer de ne pas penser avec votre nombril!

Elle attend immobile

Elle attend immobile texte

En ce lundi 7 novembre, sur le chemin du lycée, la grâce était au rendez-vous sous la forme d’un paysage familier mais redécouvert.

Je dois ce regard offert à la lecture d’Oreiller d’herbes de Sôseki. Ce texte de 1906 est à mon sens la meilleure façon de découvrir la poésie orientale et sa distinction face au regard européen. L’artiste japonais devient ce qu’il regarde, nous, nous restons spectateurs. Cet après-midi, un instant j’étais cette barque en communion avec l’eau et la nature.

Que cet haïku signe cet instant magique!

 

 

12345...89


La Voie Lactée |
Aimé Comoé |
Les Poétiques Littérales |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A L'OMBRE DE MES NUITS...
| Red Spirit
| Académie Renée Vivien