Bonjour à vous qui me lisez,

J’ai d’abord fait ce blog pour faire de la publicité à mon “recueil” de poésie… Dont le titre est :

Quid de l’Ombre

Il est disponible pour l’instant sur http://www.lulu.com/content/1054894, mais il sera dans toutes les bonnes librairies d’ici un mois ou deux.

Notez que vous pouvez vous le procurer en téléchargement payant pour 7 euros et 50 poussières.

Je laisserai quelques extraits sur ce blog pour vous donner envie, peut-être de me lire. Mais vous pouvez lire quelques poèmes sur  www.lulu.com

Mais je profiterai aussi de cette vitrine sur le monde pour vous tenir informé de mes activités  et de mes coups de coeur ou de mes coups au coeur…

Venez souvent… 

3 commentaires à “Des propres peaux”


  1. 0 ClémY (Mat) 28 juil 2008 à 10 10 32 07327

    Vivement la publication d’autres extraits! « Sur les Dunes » je vois comme un soleil couchant, qui disparaîtrait de l’horizon sans certitude de son prochain levant. Comme si son feu était l’ultime d’une saison… Le reverra t’on? Deuil amer sur une terre devient joie s’il y a foi. Croire en l’éternité de ses rayons!
    En espérant trouver votre recueil dans les bonnes librairies de l’Est!

    Répondre

  2. 1 quidelombre 28 juil 2008 à 13 01 20 07207

    Merci pour ton texte, c’est très beau !

    Au fait, j’ai un texte qui s’intitule aussi « sur les Dunes », je le mettrai peut-être.
    Voici le début « Le sang coule sur ma peau, puis sanglote, Rigoles de vie sans but et sans trace « …

    Répondre

  3. 2 EY3 6 oct 2008 à 20 08 56 105610

    Je ne passe que très rarement sans laisser de traces, c’est pourquoi je viens d’écrire ces quelques vers qui ne seront certainement lisibles qu’ici.

    Pour poursuivre un peu notre discussion d’il y a quelques heures, je vous fait parvenir quelques nouvelles. Reste encore à déchiffrer les pensées de ces vers pour en apprécier le sens.

    La vision d’un autre monde
    Inaccessible pour certain
    Insensibles à toutes ces ondes
    Qui font ce que l’on appelle demain

    Une autre vision de ce monde
    Me porte vers un avenir incertain
    Pour qu’un jour sur ma tombe
    Vienne se reposer mon prochain

    Ma vision de ce monde
    En étonnera plus d’un
    Car dans nos yeux gronde
    Un avenir si divin

    Me reconnaîtra qui le voudra bien.

    Répondre

Laisser un commentaire



La Voie Lactée |
Aimé Comoé |
Les Poétiques Littérales |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A L'OMBRE DE MES NUITS...
| Red Spirit
| Académie Renée Vivien