Archives pour la catégorie Tatouage

Les préjugés ne résistent pas à la bière !

148bikers.jpg

Une belle leçon contre les idées reçues… Cliquez ici !
Tatoués du monde entier, ne subissez plus le regard courroucé ou angoissé de vos semblables.
Saluons tous les esprits libres qui ne s’arrêtent pas aux apparences, et qui cherchent en l’autre l’humanité partagée.
On n’est pas très loin des expériences de Stanley Milgram, sur l’obéissance à l’autorité, dans les années 60. Comment vont réagir des couples devant s’installer pour une séance de cinéma au beau milieu d’une salle de bikers…?
Choisiront-ils d’affronter leurs préjugés ou iront-ils vers la solution de facilité face à leurs peurs?
A vous de voir…Et toi…Que ferais-tu?

L’homme ne veut pas rester tel que la nature l’a fait.

cartilage2.jpgmuseodelsitiopalenqueruins.jpg

Je suis un barbare… La pratique du piercing (body piercing) remonte à l’antiquité… C’était pour les esclaves (boucle d’oreille) la marque de la servitude. Ensuite le piercing est devenu le signe d’une communauté. Celle des femmes, des rebelles (à gauche), des homos (à droite), des « Punk », des artistes… 

De mon point de vue, il s’agit comme le pense Hegel, de prendre ou de garder le contrôle de sa réalité. Le temps marque le corps, l’esprit rivalise avec lui et le devance, le dépasse en imprimant son propre rythme.

Il ne s’agit pas de plaire, mais d’exister !

L’homme devient sujet en découvrant le reflet de sa réalité dans le monde. Il le prend à témoin. Je suis ce que je fais, je suis ce que je fais de moi. Plus que les  heures, les secondes, mes pensées et surtout mes actes me fondent et font de mon être un fait.

  » Cette conscience de lui même l’ homme l’ acquiert de deux manières: théoriquement, en prenant conscience de ce qu’ il est intérieurement, de tous les mouvements de son âme, de toutes les nuances de ses sentiments en cherchant a se représenter a lui-même tel qu’il se découvre par la pensée, et à se reconnaître dans cette représentation qu’ il offre à ses propres yeux, mais l’ homme est également engagé dans des rapports pratiques avec le monde extérieur, et de ces rapports naît également le besoin de transformer ce monde, comme lui même , dans la mesure où il en fait partie, en lui imprimant son cachet personnel. Et il le fait, pour encore se reconnaître lui même dans la forme des choses, pour jouir de lui même comme d’ une réalité extérieure. On saisit déjà cette tendance dans les première impulsions de l’ enfant : il veut voir des choses dont il soit lui même l’ auteur, et s’ il lance des pierres dans l’ eau, c’ est pour voir ces cercles qui se formes et qui sont son oeuvre dans laquelle il retrouve comme un reflet de lui même. Ceci s’ observe dans de multiples occasions et sous les formes les plus diverses jusqu’ à cette sorte de reproduction de soi même qu’ est une oeuvre d’ art. A travers les objets extérieurs il cherche a se retrouver lui même. Il ne se contente pas de rester lui même tel qu’ il est: il se couvre d’ ornements. Le barbare pratique des incisions a ses lèvres, a ses oreilles,il se tatoue … Toutes ces pratiques n’ ont qu’ un seul but : l’ homme ne veut pas rester tel que la nature l’ a fait. »

Hegel , Introduction à l’esthétique, chap II, in Esthétique.

Tattoo Much ! Suite de voici mon bras droit …

Vous vous souvenez de l’article consacré à mon bras droit…

J’avais oublié de vous parler de son prolongement, prière au passé !

 

robbiewilliamstattoo.jpg

Je pouvais donner comme titre à cet article, Tattoo faux, mais je l’avais lu ailleurs… Donc je resterai sur le Tattoo Much. Loin de moi, l’idée de me moquer, il s’agit plutôt de constater le ridicule de la situation.

Ainsi le beau Robbie Williams aux multiples tatouages a fait confiance à un tatoueur peu familier de la langue française. Son « Chacun a son goût  » aurait dû être un « A chacun son goût »…

Je vous conseille donc de faire confiance à votre propre prose. Ainsi sur mon avant-bras droit j’ai ceci :

 

elise2.jpg 

Il s’agit de quatre vers tirés d’un poème écrit en mémoire de François, Le rêve brisé :

Le vent pleure ton histoire

Sur les champs de ma mémoire

Il te raconte en douceur

Comme on passe les heures

Autant se faire confiance, que de s’abandonner à la « culture » de l’autre ! En même temps, le travail du tatoueur ne dépend pas de vous…

L’édition à fleur de peau, c’est un concept original !

 

 

Voici mon bras droit

Voici mon bras droit…, sans lui je ne pourrais pas vous écrire en ce moment. Il est très attaché à moi, je ne me déplace jamais sans lui, il est d’accord pour faire pas mal de choses.

C’est vrai, il n’est pas commun, ce n’est pas le bras de tout le monde (pas celui d’Odette…), il est un peu  » m’as tu vu », mais je lui pardonne car il est assez efficace.

Il a une bonne hygiène, c’est mon petit doigt qui me l’a dit. Il est parfois un peu fatigué, mais c’est un élément de confiance de mon organisation.

D’une présentation sobre, mais pas classique, il est un peu jaloux de mon autre collaborateur principal, dont je vous parlerai peut-être une autre fois.

Bras Droit



La Voie Lactée |
Aimé Comoé |
Les Poétiques Littérales |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A L'OMBRE DE MES NUITS...
| Red Spirit
| Académie Renée Vivien